7TREK

7TREK

ASIE DU SUD-EST

Auteur : 7Trek

J11

J8 Chiang Mai – Pai On quitte Chiang Mai. Un pick-up nous attend. En voyant l’engin on se pose quand même quelques questions… mais soit. On va faire avec. Après…

J8 Chiang Mai – Pai

On quitte Chiang Mai. Un pick-up nous attend. En voyant l’engin on se pose quand même quelques questions… mais soit. On va faire avec. Après quelques minutes, le conducteur s’arrête et prend deux autres personnes. Il finira par nous déposer à la gare des bus. Là, le « bon plan » des places près des issues de secours n’est plus d’application.

On passe plus de trois heures comme des sardines dans ce petit minivan d’une dizaine de personnes. Pur moment de bonheur pour nos guibolles. Du coup à l’arrivée, je fais mes premiers pas à Pai avec un teint très très pâle… et tout ça dû à l’absence d’airco et le slalom infini de la route.

Après une brève pause on se dirige vers l’auberge que nous avons réservée la veille. Une fois arrivé, on a rapidement déchanté. Une baraque digne des récits de Tolkien se dresse devans nos yeux. On passe une porte circulaire en bois massif pour Hobbits et on s’enregistre. On nous indique où se trouve notre chambre et on nous donne la clé.

La porte est fermée avec un cadena. Je présume que ce dernier est là pour l’aspect dissuasif de la chose car il faut pas grand chose pour le forcer. On s’installe dans la chambre. On constate assez rapidement qu’il n’y a pas de châssis, juste des stores. Le lit est composé d’une planche en mdf et d’un matelas de quatre centimètres d’épaisseur. Deux belles moustiquaires pendent au dessus des lits. Il y a également des interstices à la jonction des murs et de la toiture. On se dit ironiquement que c’est un moyen comme un autre de ventiller… La cerise sur le gateau? Les sanitaires bien sur ! Disons médiévaux pour faire simple… Après ces belles decouvertes qui correspondaient comme deux gouttes d’eau aux images de la réservation, on prend une carte et on dirige vers une colline « pas très loin » donnant vue sur toute la ville.

Après quelques kilomètres à pieds, on arrive au sommet. On y rencontre deux Français avec qui on échangera quelques anecdotes. Après quelques photos panoramiques, en descendant, deux asiatiques nous demandent de faire une photo. Non pas d’elles mais avec elles. Why not. On finira peut-être encadré dans une maison quelque part. Qui sait !?

La nuit tombe assez rapidement et on est fatigué. On se dit que l’on va lever le pousse en l’air pour rentrer. Plusieures bagnoles passent. Aucune ne s’arrête. On persévère. Et là, deux jeunes Thaïs s’arretent et nous demandent vers où on va. Et hop, quelques secondes plus tard, on grimpe sur les scooters. On les remercie chaleureusement et on part à la découverte de la ville et de son marché nocturne.

J9 Pai

Il est 6 heure du matin. Il fait 13 degrés. Heureusement que la couette était épaisse et que l’on avait pris avec nous des boulles quies.
J’en profite pour prendre quelques clichés au levé du soleil car le seul et unique point positif de cet endroit était la vue et je retourne au lit.

On déjeune dans la rue. Une omelette avec du riz et on est au taquet. On se dirige vers une autre auberge. Hors de question de dormir à nouveau sur cette planche de bois.
On dépose nos affaires et on loue un scooter pour nous deux. On nous donne un rose bonbon avec deux casques également roses et avec le numéro 13. Ça promet. On prend tout doucement nos marques. J’ai jamais conduits de moto et c’est pas ici que je compte faire mon baptême. Du coups c’est Gaëtan qui conduit. Mais aucun de nous a son permis. Personne ne vérifie ça ici. Au départ ça allait car c’était plat. On devait parcourir 50 km jusqu’aux grottes. Mais dès que ca grimpait ça devenait folklorique. Faut s’imaginer deux bisounours collé-serrés de 80 kg chacun et des pentes à dix pourcents minimum. Résultat? La p’tite bécane n’a plus de jus. Et paf. Dans le ravin. On a quasi rien eu.  On se remet en route. Premier arrêt : sources d’eau chaude. Je « désinfecte » mes egratinures dans le cours d’eau ni vu ni connu. On se remet en route et on arrive aux grottes. Après une visite guidée on rebrousse chemin.

On dépose le scooter et on rentre à l’auberge.
On finira la soirée avec quelques nems et des tonnes de sushis pour zéro kopek.

J10 Pai

On déjeune à l’auberge et on organise notre journée. On fait rapidement connaissance avec un gars assis en face. Il s’avère que c’est  un Québécois de notre âge qui voyage seul. On discute un peu et on lui propose de faire un trek dans la jungle ensemble. C’est un « Yesman » comme nous. On se donne rendez-vous une heure plus tard. Juste le temps pour nous de nous rendre dans la nouvelle auberge et déposer nos sacs. On achète de l’eau, quelques biscottes et c’est parti pour plus de cinq heures de randonnée.

On a un bon rythme. Il nous raconte qu’il vient de quitter l’armée apres 12 ans de service. Normalement ce genre de randonnée c’est avec un guide… nous on s’est « autoguidé ». On avait qu’à remonter la rivière. Plus simple à dire qu’à faire.

On a dû la traverser une bonne vingtaine de fois. La flotte dans les shoes c’est assez rafraîchissant finalement. Après plus de deux heures, on entend enfin la chute d’eau et dès que l’on l’aperçoit , c’est parti pour une baignade.

On doit s’activer sur la fin car il faut absolument rentrer avant la tombée de la nuit.

On finira la journée dans un bar avec 32 km parcourus à pieds et quelques litres d’un breuvage local.

J11 Pai – Chiang Mai

Pour se rendre à Chiang Rai on a deux possibilités : soit on y va directement par Chiang Mai et on fait tout d’une traite, soit on s’arrête pour une nuit de plus à Chiang Mai et on poursuit le lendemain en mode trankilou. On opte pour la seconde option. On book aussitôt dans la même auberge qu’il y a quelques jours. Plus de passage par les sites de réservations lorsque l’on connaît personnellement le manager des lieux. Un sms suffit et le whisky thaï règlera le reste.

On a le bus vers 14 heures ce qui nous laisse encore du temps le matin pour faire un tour. On s’est quand même dit plus de bécane pour un moment et comme la veille on a « quasi » fait un marathon… beh on loue un taxi pour la matinée entière. On s’arrête à maintes reprises et notre chauffeur privé nous attend bien sagement.

On arrive pile à l’heure pour le bus. Rebelotte trois heures de route bien sinueuse… Une fois arrivé à Chiang Mai on se pose et on réserve le bus vers Chiang Rai pour le lendemain matin.

Aucun commentaire sur J11

J20

J20 Luang Prabang – Laos Un vrai article suivra dans les jours à venir. On est au Laos depuis dimanche matin. On fait un peu les gogolles par ci et par là…

J20 Luang Prabang – Laos

Un vrai article suivra dans les jours à venir. On est au Laos depuis dimanche matin. On fait un peu les gogolles par ci et par là d’où le manque de temps pour la rédaction (on ne nous a pas encore prélevé d’organes). Quelques histoires assez croustillantes seront décrites dans l’article suivant. Là, on se repose après une journée assez torrrrride : 70km à vélo sous 36°, 23km à pieds et environ 500 marches pour grimper au sommet…

Mais ça valait le coup : des chutes d’eau exceptionnelles. Certes, on aurait pu louer un minivan mais bon, c’est pas dans nos habitudes, n’est-ce pas?!

PS : Le lien précédent via Facebook a été vu 1200 fois. Faudrait faire mieux pour le prochain 😀

2 commentaires sur J20

J7

J5-7 Sukhothai – Chiang Mai J5 – 6h50 : le bus est là. C’est parti pour 5h de route. On a réussi à avoir les meilleures places du bus càd…

J5-7 Sukhothai – Chiang Mai

J5 – 6h50 : le bus est là. C’est parti pour 5h de route. On a réussi à avoir les meilleures places du bus càd celles près de l’issue de secours. On a donc profité pour dormir assez confortablement.

Une fois arrivé à bon port, direction l’auberge. Après une heure à pieds avec nos sacs sous les 30 degrés nous y voilà. Là on nous annoce qu’il y a un problème avec notre chambre. Le précédent occupant a perdu la clé… on nous donne du coup une autre… deux fois plus grande et mieux équipée que l’initiale et pour le même prix! On ne va pas se plaindre ! Après un petit repos, direction vieille ville. On finira la journée avec 26km au compteur, à pieds bien évidemment.

J6 Chiang Mai – « See you on top ! »

Le matin en se réveillant on décide de faire un peu de vélo. Comme la veille on a vu la vieille ville en long et en large, une petite balade en dehors des sentiers battus pourrait s’avérer sympatoche.

On demande à l’accueil de l’auberge où peut-on louer des vélos un peu plus costauds que ceux qui traînent un peu partout pour ce fameux euro… on nous indique un endroit et on nous demande notre destination. Et là, la tête du type quand on lui dit : Doi Pui... il a rigolé. Tout simplement il à commencé à se foutre de nous… du coup on a rigolé avec lui et on lui a dit que ce n’était pas une blague. Sur ces mots d’ecouragements si chaleureux, on part pour la boutique. Une fois sur place, on choisit les modèles, on décide de les louer jusqu’à la fermeture et si on arrive après on devra les remettre le lendemain avec un léger supplément. On signe, on depose une caution et on nous demande la direction que l’on va prendre. On rétorque que ca va probablment être Doi Pui. Là, de nouveau, le sourire du vendeur… d’oreille à oreille… et il nous demande si c’est sérieux. On lui répond que oui et il nous souhaite bonne chance.

On sort de la ville après 13km passés dans un trafic assez intense. La montée commence et on se regarde l’un l’autre. On se dit que l’on est peut-être en train de faire une belle connerie…

Les kilomètres passent. Le soleil tape. Les cuissent brûlent. On voit pas mal de cyclistes dévaler les pentes. Ceux qui montent, on finira par les compter sur les doigts de la main. Sur toute la montée on aura rencontré un américain âgé mais qui nous a dépassé tranquiiiilou, un couple que l’on revera par la suite, trois ‘vrais’ cyclistes et un slovène !

Mais je ne saurais dire combien d’encouragements on a eu. Les cyclistes qui descendaient nous gueulaient pour nous motiver. Ceux qui montaient en tuk-tuk nous applaudissaient. Ceux qui nous ont dépassés nous criaient « See you on top guys »! Les sourires etaient au rendez-vous tout le long de la montée. C’etait plus qu’inattendu et vachement motivant!

Un break après deux heures de montée pour chiller un peu et on repart. On rejoint le premier step deux heures plus tard. On attache nos vélos et on va vister un temple. Mais pour pimenter un peu notre expédition, 300 marches nous séparent de la porte d’entrée…

On repart vers notre dernier point : Doi Pui. Après une bonne heure on y est enfin… on l’a fait. 30 kilomètres pour rejoindre ce petit village. Mais on ne regrette aucun effort. La vue est stupéfiante!

On repart après le couché du soleil. Mais là, nos cuisses ne sont plus synchro avec nos cerveaux… on marche pendant plus d’une heure pour faire moins de 3km… j’ignore la pente à cet endroit… mais c’était pas donné. Une fois ce col franchi et après 27km restants, on rentre à l’auberge. Une douche, une brève pause et comme on est masochistes, on s’en va vers le marché nocturne à pieds. Bien évidemment on se perd en cours de route (ce qui ajoute quelques kilomètres au compteur). On finira la journée avec 61km à velo et 16km à pieds. On s’informera seulement un fois dans le pieu que l’on a fait un dénivelé de 1385m avec une pente moyenne de 7%. Sympa pour des debutants, non ?!

J7 Chiang Mai – Doi Inthanon

Le réveil est assez difficile. Il est sept heure. Un bus doit nous prendre entre huit heure et huit heure trente. Petit déjeuner rapide et on appelle la boutique de location pour voir s’ils sont à tout hasard ouvert. Ils le sont ! On veut taper un sprint rapide mais notre bus arrive… à sept heure quarante… bonne nouvelle ça… Il va nous attendre le coco! Une heure c’est une heure et si ça ne lui plaît pas il peut aller se cuire un oeuf en nous attendant… On sprint vers cette boutique. On dépose ces vélos et on chope le bus. Direction Doi Inthanon. Deux petites cascades, un trek de 5km dans la jungle et c’est reparti pour quelques visites.

On devait rentrer pour 17h. On était de retour à 16h20. La raison? Ce tapé de thai qui conduissait ce minivan. A la Schumacker… mais façon locale. On crame un petit feu par ci et par là, on utilise la bande secours comme ci de rien n’était, on dépasse dans les virages,… et j’en passe. Une attraction digne d’un parc d’aventure. Et la cerise sur le gâteau : un réveil en sursaut pour les deux – trois personnes qui somnolaient car il a failli nous crasher héhé…

Malgré ce gugus, on est bien rentré et comme d’habitude on a passé la soirée à decouvrir la ville à pieds car les tuk-tuk c’est pas notre tasse de thé !

Un commentaire sur J7

J4

J2-4  Ayutthaya – Sukhothai Après une nuit dans un hostel à Ayutthaya avec des rideaux assez novateurs (des bouts de tissu qui pendaient sauvagement…) un bon café bien corsé s’imposait…

J2-4  Ayutthaya – Sukhothai

Après une nuit dans un hostel à Ayutthaya avec des rideaux assez novateurs (des bouts de tissu qui pendaient sauvagement…) un bon café bien corsé s’imposait au réveil. Vu le prix fort élevé, un peu plus de 6 euros la nuit, on allait pas trop discuter pour ce petit inconvénient de luminosité… Le pti’ déj’ terminé, on s’est dépêché pour acheter les billets de bus pour rejoindre Sukhothai.

Il était déjà 9h45. A la caisse on nous explique que notre bus arrivait initialement pour 11h30 mais si on veut, on peut prendre celui de 8h30 puisqu’il a qu’une heure et demi de retard… rien que ça. On va pas dire non! Après plus de 7h30 de route nous enfin voilà à Sukhothai. Un bon pti’ poulet curry vert pour 1,25 euros (faciiiiiile 16 euros chez nous) pour bien remplir le bidou avant d’aller pieuter.

Sukhotai se divise en deux parties : l’ancien Sukhothai et le nouveau Sukhothai. Notre auberge se situait dans l’ancienne partie. Rien de mieux qu’un vélo pour visiter ce vaste site. 0,75 euros la location… pour une durée de 24h. Prix inconcevable pour les établissements à la mer du Nord avec leurs vélos à 15 euros l’heure…

Après 25km sous une température de 30 degrés, et 10km à pieds, rien de mieux qu’une bonne douche avant de rejoindre l’autre partie de la ville. Et une fois sur place… un choc.

Quand on débarque dans le sud de la France, on n’entend que des criquets. Là, on n’entendait que des oiseaux. Des centaines et des centaines d’oiseaux sur les câbles électriques en train de siffler. On ne pouvait pas se parler sans crier tellement ce bruit était dérangeant…

Après un petit tour de 6km, direction le resto du coin et repos très tôt car notre bus pour Chiang Mai est « supposé » être là demain à 6h30…

Un commentaire sur J4

J2

J2 – Ayutthaya Après 11h de vol, 36h sans sommeil, 24km parcourus dans les ruelles de Bangkok et une journée bien agitée on a réussi à avoir un bus qui…


J2 – Ayutthaya

Après 11h de vol, 36h sans sommeil, 24km parcourus dans les ruelles de Bangkok et une journée bien agitée on a réussi à avoir un bus qui nous a emmené à Ayutthaya. Pour ne pas changer les bonnes habitudes on a effectué  23km à pattes et on a rencontré un jeune couple de Français. Ce fut bref mais on s’est échangé les petits « trucs et astuces » du coin. Après un repas pour 1,25 euros et une tite’ pils locale : gros dodo bien mérité !

2 commentaires sur J2

Hello 

Bonjour à tous ! Voici mon p’tit blog ! N’hésitez pas à me faire partager vos commentaires et à suivre mes futures aventures sur ce site et les réseaux sociaux….

Bonjour à tous !

Voici mon p’tit blog !

N’hésitez pas à me faire partager vos commentaires et à suivre mes futures aventures sur ce site et les réseaux sociaux.

Bonne lecture !

Kam

Commentaires fermés sur Hello 

Step by Step

J-180 : Idée farfelue de faire un voyage un peu « olé-olé » sans savoir trop où… J-170 : Annonce aux proches qu’un voyage de telle sorte se fera et bien naturellement… mécontentement total…

J-180 : Idée farfelue de faire un voyage un peu « olé-olé » sans savoir trop où…
J-170 : Annonce aux proches qu’un voyage de telle sorte se fera et bien naturellement… mécontentement total de ma femme.
J-150 : Destination trouvée : cap ASIE du SUD-EST !
J-139 : Premières recherches du parcours en cours.
J-135 : Lieu de départ fixé : ça sera BANGKOK !
J-134 : Volonté d’effectuer un parcours jusqu’en Chine mais atterrir en un point A et revenir à Bruxelles d’un point B s’avère rapidement hors budget… ma seule solution : faire une petite boucle. Du coup, lieu d’arrivée trouvé également : BANGKOK ! Une chose de faite.

J-130 : Il est temps de recruter ! Car seul c’est un peu chaud-patate… j’ai jamais fait ce genre de voyage. Tant qu’à faire, être à 2 dans la pagaille ce n’est pas plus mal.
J-120 : Je raconte l’histoire à mon ami et ce dernier, sans réfléchir, confirme directement. Alors que le pauvre ignore encore pour combien de temps on va s’aventurer.

J-110 : Au départ c’était pour 3 mois. Mais la pilule fut dure à avaler pour ma femme. Puis il y a aussi mon petit qui pousse à une vitesse V-V’ et comme je n’avais pas envie de passer à côté de ça bah le délai a dû être réduit.
J-109 : 6 semaines. Ni plus ni moins.
J-105 : La boucle est déterminée : 4.200 km à travers 3 pays. Comment on les fera ? Hmmmm… Une chose à la fois…
J-100 : Réservation des vols.
J-85 : Contact des consulats pour des questions administratives.
J-80 : Renouvellement du passeport… Un petit billet vert en mois dans le portefeuille. Ça fait toujours plaisir.
J-70 : Travel Clinic : vu mon dossier… passage obligatoire. J’en sors avec 3 vaccins à faire dans les prochaines semaines et des pilules à avaler (en plus des miennes) tous les jours quand je serais sur place contre le paludisme.
J-60 : Trouvaille d’un bon p’tit sac de 40L.
J-57 : Médecin généraliste : 3 vaccins en mode spartiate un vendredi soir. Samedi matin fut mémorable. Pire qu’une cuite.
J-54 : Annonce du voyage à mon bureau et aux associés… Un fardeau en mois sur mes épaules.
J-14 : Premier remplissage du sac… Va falloir trouver des solutions pour le refermer héhé.
J-13 : Création et mise en ligne du blog.
J-
Et pour la suite… on verra bien ! Patience !

2 commentaires sur Step by Step

Equipement

SAC A DOS DE 40L CONTENANT Documents Carte ID Passeport Billets d’avion Cartes bancaires Cash Assurance voyage Photos ID Permis de conduire Photocopies des documents Guide Vêtements 5 T-shirts 5…

SAC A DOS DE 40L CONTENANT

Documents
Carte ID
Passeport
Billets d’avion
Cartes bancaires
Cash
Assurance voyage
Photos ID
Permis de conduire
Photocopies des documents
Guide

Vêtements
5 T-shirts
5 caleçons
5 paires de chaussettes
1 pull
2 shorts
1 paire de tangues
1 maillot

Objets
Couteau Suisse
Lampe de poche
Caméra 4K
Caméra 360°
Adaptateur universel
Batterie externe
Serviette en microfibre
Écouteurs
Câbles
Cadenas
Sac de couchage

Pharmacie
Je peux vous la détailler sur simple demande par MP car elle est assez conséquente.

N.B.
Je suis preneur de tous vos conseils s’il vous semble que j’ai zappé un truc !

Aucun commentaire sur Equipement

Type on the field below and hit Enter/Return to search